Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Les membres de Tea Party seraient assis sur une mine d’or

Les trois membres de la formation rock canadienne Tea Party seraient assis sur une véritable mine d’or, et une simple transaction pourrait peut-être leur rapporter des millions de dollars.

Les musiciens possèdent effectivement le nom de domaine teaparty.com, qui n’était pas en demande lorsqu’ils se sont enregistrés en 1995. La valeur, à tout le moins théorique, de cette adresse web a toutefois escaladé en raison de la popularité récente du mouvement politique Tea Party, aux États-Unis.

Des experts soutiennent que la vente de cette adresse web pourrait leur rapporter une fortune, bien qu’il ne s’agisse encore que de spéculations.

Le groupe, réuni à nouveau depuis peu et prêt à se lancer dans une tournée après une pause de six ans, affirme toutefois être prêt à considérer toutes les offres. Celles provenant du mouvement de droite partageant le même nom que le groupe seront elles aussi examinées.

Et ce, même si les musiciens ne partagent pas du tout les opinions politiques du mouvement.

Le bassiste du groupe, Stuart Chatwood, a mentionné en entrevue vendredi qu’il serait peut-être plus «politiquement correct» de refuser l’argent du mouvement, mais qu’il fallait se rappeler qu’ils sont avant tout des «êtres humains».

Il s’agissait de la première entrevue accordée par le musicien depuis la mention de son groupe sur le site Bloomberg Businessweek, le 15 septembre.

L’histoire a rapidement fait le tour du monde et le téléphone n’a pas dérougi pour les membres du Tea Party.

Le bassiste a fait savoir que le groupe se pencherait prochainement sur toutes les offres d’achat.

De telles offres avaient déjà été lancées dans les dernières années par des farceurs, qui voulaient racheter le nom de domaine pour quelques centaines de dollars.

Source Cyberpresse.ca