Toute l'actualité des noms de domaine et nouveaux gTLDs

Les noms de domaine ne seront plus exclusivement en caractères romains

Dès la mi-2010, les noms de domaine (adresses de sites Internet) pourront être écrits dans des caractères autres que ceux de l’alphabet latin. L’ICANN, un organisme américain qui assure la régulation des noms de domaine au niveau international, en fait l’annonce dans le cadre d’un congrès qui se tient cette semaine à Séoul, en Corée du Sud.

Jusqu’à maintenant, les noms de domaine ne pouvaient qu’être écrits en caractères romains, à l’exception de la section suivant le point. Actuellement, plus de la moitié des 1,6 milliards d’internautes dans le monde parle une langue dont l’écriture n’utilise pas de caractères romains. Avec ces changements, les internautes auront la possibilité de rédiger une adresse au complet avec des caractères non romains. L’internationalisation des noms de domaine vise ainsi à faciliter l’utilisation et l’accès du réseau aux internautes du monde entier.

Ce changement était en phase de test depuis 2007. Durant cette période, plusieurs langues ont été testées par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), dont le chinois, le coréen, le japonais, l’arabe, l’hindi, le persan, le russe, le tamoul, le grec et l’hébreu.

Les nouvelles dispositions prévues par l’ICANN visent à contrer l’intention de certains pays de développer un Internet alternatif. En effet, la Chine et la Russie avaient déclaré vouloir échapper au contrôle américain en créant leur propre réseau, mais celui-ci ne pourrait pas communiquer avec les autres réseaux existants. Le projet d’IDN (Internationalised Domain Names) annoncé aujourd’hui par le président-directeur général de l’ICANN, Rod Beckstrom, cherche à empêcher un morcellement d’Internet.

M. Beckstrom souligne qu’Internet est un phénomène planétaire: «nous évoluons vers une sorte de Nations Unies virtuelles, où des représentants officiels originaires des quatre coins du monde se rencontreront pour discuter des changements à apporter à Internet et pour élaborer conjointement des règles». La décision officielle de l’ICANN relative à la possibilité d’utiliser des caractères non romains dans l’écriture des noms de domaine est attendue vendredi prochain.

auteur : Aude Boivin Filion
source Branchez-vous.com